Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2015

Blanc de Blanc ? Pas vraiment ...

 

Blanc de Blanc 

 Ebook écrit par Nay Zayga (N.Z.Y.G.)

 

2012,blancs,fusion des races et des reiligions,pensée unique,démocratie mondiale,dictature démocratique« Demande Collective de Pardon Universel et de Prise de Responsabilité envers l'Humanité, pour les Génocides et les Offenses commises par l'Homme Blanc et sa Civilisation, tout au long des siècles »

 

-Aujourd'hui, Laïque veut souvent dire Athée et parfois  même blasphèmatoire ! À quand la Civilisation du respect mutuel ?

 - Pardonnons-nous les Uns les Autres, pour ré-inventer ensemble, la Civilisation de Demain !

 

 

" La Mondialisation positive ne pourra s'opérer, sans avoir au préalable anéanti les vieilles rancoeurs de l'imaginaire et des passés collectifs . Faisons la Paix des Générations, des Religions, des Spiritualités , des Croyances et des diverses Idéologies et recommençons un Nouveau Monde et non pas un Nouvel Ordre !  Il est temps que les gens de foi, comme les Athées, comprennent que nous prions tous à l'intérieur, la même Force, celle de la volonté d'Amour et de Bien-faire, en luttant contre notre petit démon intérieur, turbulent et destructeur, que nous sommes néanmoins censés apprivoiser, durant notre passage sur Terre ..."

 

 

Que vous soyez Athée ou Croyant, ce livre vous concerne .

 

 

 Préface

1er Janvier 2012, « Bonne Fin du Monde à tous ! »
C’est la « Crise » comme ils disent, quelle pagaille économique règne sur la planète tout entière et dans nos sociétés '' Américano- Européennes '' en particulier, depuis que les ordinateurs gèrent  la Bourse à la milliseconde .
En plus, les Anciens Mayas nous prédisent la « Fin du Monde » pour le solstice d’hiver du 21/12/2012 … - Joyeux dernier Noël !
Nous vivons aujourd’hui des Temps Mémorables,
ceux de la fin du Monde Capitaliste, des Multinationales et de la Société du Profit Individuel.
Ce système créé en force par l’élite Blanche, depuis l’Amérique des Colons, l’esclavagisme et l’ère industrielle, se développe aujourd’hui à la « Mondialisation économique » sous couvert de « Démocratie Mondiale ».


    - Mais ''la Crise'' est Blanche avant tout, regardez les cartes !
    ⁃ Qui a inventé le concept d’Assassins Économiques ? dont le métier est de surendetter les Pays par  des ventes d’armes ou de technologies diverses pour mieux  les soumettre ensuite, par la '' Dette''' !
 ⁃ C’est l’Amérique de Bush, de la guerre et des Agents de la CIA! Le N.O.M. ou N.W.O Le Gouvernement occulte de la Finance .Le Nom que nul ne nomme ...

Avant que mes yeux ne me lâchent et que le flou de  l’écran m’empêche définitivement d’écrire,  je souhaite laisser ces quelques réflexions personnelles, dans l’Univers Numérique 2012.

    -Je m’appelle Nay Zayga et ceux qui me connaissent savent pourquoi…  J'ai 56 ans et je tiens à préciser que je n' appartiens à aucune organisation religieuse, laïque, associative ou politique; Bien au contraire, je revendique le droit d'être et de rester un "Libre Penseur" !

Que vous soyez Athée ou Croyant, ce livre vous concerne .
                               

-Requiem Numérique-Nay Zayga-Pardonnons-nous les uns les autres-

 

Avant-Propos : ''Lettre aux Blancs''



Je voudrais m’adresser avant tout, aux hommes et aux femmes de ma race, les Blancs, qu’on appelle aussi dans le monde, les pakehas, les popaas , les toubabs mais aussi « El Diablo Blanco » …
Nous sommes le Peuple qui a le plus massacré les autres peuples au nom de notre DIEU, nous avons décimé le peuple Amérindien, détruit l’Empire du Soleil Maya, Inca et Aztèque , converti avec force et violence  les populations Africaines, Indoues, Sud Américaines ainsi que l’ensemble des Peuplades du Pacifique, les Kanaks, les Papous et les Polynésiens. Nous avons tout fait pour convaincre ces  peuples fiers et sincères  dans leurs croyances, que leurs cultes, rites et traditions, étaient une mauvaise façon de prier et que le seul Vrai Dieu, était celui de la Bible dans ces variantes Catholiques & Protestantes.


Nos missionnaires ont fait bâtir partout dans le monde, des églises et des Temples, en se servant souvent abusivement des populations locales converties  …Ces religions, issues de la Parole du Christ, qui je le rappelle, ont pour base « Aimez vous les uns les autres », ont en d’autres temps, motivé les barbares croisades et brûlé les «sorciers» qui n’étaient souvent du reste, que  d’érudits traducteurs des écritures sacrées, ( Uniquement lisibles à l’époque, en Latin ou en Grec )et qui, de par le fait, se révoltaient contre le clergé, en constatant les très grandes différences, entre le message Christique originel et l’action menée par ses prétendus représentants ! )

Au nom du Christ, nous Peuple Blanc, avons bati le vaste empire colonial qu’est l’Amérique, que l’on nous a d’ailleurs toujours présentée dans nos livres d’histoire et nos écoles, comme une Terre de Liberté, de Démocratie et de Fusion des races …  Nous avons également inventé l’esclavage à grande échelle avec l’Afrique et les Négriers !  voir :Malédiction de Sham


En poussant à la Mondialisation, nous continuons aujourd’hui encore avec l’esclavagisme industriel mondial …  En exigeant sur nos marchés des produits de plus en plus compétitifs, nous favorisons l’exploitation de l’homme par l’homme, d’une race par une autre et cautionnons sournoisement, la mise des enfants au travail dans certains pays !


Nous les Blancs avons de tout temps su optimiser financièrement les trouvailles de nos frères de couleurs, en récupérant leurs  plus belles créations, que l’on parle du Blues, du Jazz, du hip hop ou du Rap, que l’on parle de Danse ou de Sport, nos frères « Blacks » ont toujours été plus performants que nous. Alors, nous avons trouvé le moyen de les acheter, de les piller une fois encore, en les intégrant dans nos équipes sportives nationales avec des salaires inimaginables à faire rêver tous    les enfants du monde,  des ghettos aux favelas, ne sommes-nous pas les rois du show-business ? 


    ⁃ Mais quand Yannick Noah , ou Zinédine Zidane  gagne, ce n'est pas la France qui a gagné, mais bien l’Afrique ?
    ⁃ Ça bien sûr,  nous n’avons pas envie de l’avouer et de le célébrer comme il se doit !


Aujourd’hui, après avoir colonisé le reste du monde au nom de Jésus Christ, les Blancs décrètent que le monde doit en venir à la laïcité, que l’on doit travailler le dimanche pour gagner plus d’argent et que Dieu au bout du compte est un vieux concept, voir, qu’il est temps de s’en débarrasser !


Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité nous sommes en train de créer une société Laïque, qui devient peu à peu, totalement Athée, sans crainte d’aucune puissance supérieure (hormis le triple AAA des agences de notations ), sans prières ( exceptées, celles du dimanche soir devant les tirages de l’Euro-Million), sans respect et sans plus aucune '' Vision Spirituelle Cosmique '' …


Nous oublions volontiers, les sages paroles de nos ancêtres, jusqu’à trouver normal de nous débarrasser de nos anciens en les mettant dans des mouroirs ultra-modernes.
Notre inhumanité est aujourd’hui à son paroxysme, nous naviguons à vue dans une vie, sans autre règle que celle du profit immédiat et du moindre effort, nous ne respectons même plus la Nature, la Planète, notre Mère à tous,  jusqu’à constater depuis peu, que notre civilisation à réussi à créer le Réchauffement Climatique et à tout dérégler …
    

Au cours de mes voyages, j’ai découvert une île, où tous les habitants sont aimables, « tout le monde » salue « tout le monde » en souriant et chacun y remercie quotidiennement le ciel, pour le soleil qui rend la vie plus douce, mais aussi pour la pluie qui donne l’eau potable et ensemence la terre…
Chacun remercie par la prière, quel que soit son Dieu, avant chaque repas pour les bienfaits qui leur sont alloués …
Dans cette île Paradisiaque, les habitants ont toujours traditionnellement partagé, les fruits et les poissons, gardé un temps pour la fête et enterré leurs anciens dans les jardins de leurs maisons, pour les avoir près d’eux, de génération en génération, chacun y est heureux et vit dans le respect de chacun …
  

⁃N.Z.Y.G. Texte écrit chez les Maoris-Polynésiens , le 27 février 2008.

2012,blancs,fusion des races et des reiligions,pensée unique,démocratie mondiale,dictature démocratique

 

- Une grande Paix Mondiale... Du Respect retrouvé et une Demande Collective de Pardon pour les Horreurs commises par les Habitants de cette Planète, en commençant par les "Blancs Capitalistes" qui ont pourri le monde ... Voilà ce que je propose !

 

 

- Chef Sealth dit Seattle-

2012,blancs,fusion des races et des reiligions,pensée unique,démocratie mondiale,dictature démocratique

PAROLES DU CHEF INDIEN SEATTLE
"Discours de 1854"


« Nous savons que l'homme blanc ne comprend pas nos moeurs. Une parcelle de terre ressemble pour lui à la suivante, car c'est un étranger qui arrive dans la nuit et prend à la terre ce dont il a besoin. La terre n'est pas son frère, mais son ennemi, et lorsqu'il l'a conquise, il va plus loin. Il abandonne la tombe de ses aïeux, et cela ne le tracasse pas. Il enlève la terre à ses enfants et cela ne le tracasse pas. La tombe de ses aïeux et le patrimoine de ses enfants tombent dans l'oubli. Il traite sa mère, la terre, et son frère, le ciel, comme des choses à acheter, piller, vendre comme les moutons ou les perles brillantes ».

« Son appétit dévorera la terre et ne laissera derrière lui qu'un désert ».

« Je ne sais pas. Nos moeurs sont différentes des vôtres.
La vue de vos villes fait mal aux yeux de l'homme rouge. Mais peut-être est-ce parce que l'homme rouge est un sauvage et ne comprend pas. Il n'y a pas d'endroit paisible dans les villes de l'homme blanc. Pas d'endroit pour entendre les feuilles se dérouler au printemps ou le froissement des ailes d'un insecte. Mais peut-être est-ce parce que je suis un sauvage et ne comprends pas. Le vacarme semble seulement insulter les oreilles.



Et quel intérêt y a-t-il à vivre si l'homme ne peut entendre le cri solitaire de l'engoulevent ou les palabres des grenouilles autour d'un étang la nuit ? Je suis un homme rouge et ne comprends pas. L'Indien préfère le son doux du vent s'élançant au-dessus de la face d'un étang, et l'odeur du vent lui-même, lavé par la pluie de midi ou parfumé par le pin pignon.

L'air est précieux à l'homme rouge, car toutes choses partagent le même souffle - la bête, l'arbre, l'homme, ils partagent tous le même souffle. L'homme blanc ne semble pas remarquer l'air qu'il respire. Comme un homme qui met plusieurs jours à expirer, il est insensible à la puanteur.

Mais si nous vous vendons notre terre, vous devez vous rappeler que l'air nous est précieux, que l'air partage son esprit avec tout ce qu'il fait vivre. Le vent qui a donné à notre grand-père son premier souffle a aussi reçu son dernier soupir. Et si nous vous vendons notre terre, vous devez la garder à part et la tenir pour sacrée, comme un endroit ou même l'homme blanc peut aller goûter le vent adouci par les fleurs des prés.
Comment pouvez-vous acheter ou vendre le ciel, la chaleur de la terre ? L'idée nous parait étrange. Si nous ne possédons pas la fraîcheur de l'air et le miroitement de l'eau, comment est-ce que vous pouvez les acheter ?

Chaque parcelle de cette terre est sacrée pour mon peuple. Chaque aiguille de pin luisant, chaque rive sableuse, chaque lambeau de brume dans les bois sombres, chaque clairière et chaque bourdonnement d'insecte est sacré dans le souvenir et l'expérience de mon peuple. La sève qui coule dans les arbres, transporte les souvenirs de l'homme rouge.

Les morts des hommes blancs oublient le pays de leur naissance lorsqu'ils vont se promener parmi les étoiles. Nos morts n'oublient jamais cette terre magnifique, car elle est la mère de l'homme rouge. Nous sommes une partie de la terre, et elle fait partie de nous. Les fleurs parfumées sont nos soeurs; le cerf, le cheval, le grand aigle, ce sont nos frères. Les crêtes rocheuses, les sucs dans les prés, la chaleur du poney, et l'homme - tous appartiennent à la même famille.

Aussi lorsque le Grand Chef à Washington envoie dire qu'il veut acheter notre terre, demande-t-il beaucoup de nous .



Le Grand Chef envoie dire qu'il nous réservera un endroit de façon que nous puissions vivre confortablement entre nous. II sera notre père et nous serons ses enfants. Nous considèrerons donc, votre offre d'acheter notre terre. Mais ce ne sera pas facile. Car cette terre nous est sacrée. Cette eau scintillante qui coule dans les ruisseaux et les rivières n'est pas seulement de l'eau mais le sang de nos ancêtres. Si nous vous vendons de la terre, vous devez vous rappeler qu'elle est sacrée et que chaque reflet spectral dans l'eau claire des lacs parle d'évènements et de souvenirs de la vie de mon peuple. Le murmure de l'eau est la voix du père de mon père. Les rivières sont nos frères, elles étanchent notre soif. Les rivières portent nos canoës et nourrissent nos enfants.

Si nous vous vendons notre terre, vous devez désormais vous rappeler, et l'enseigner à vos enfants, que les rivières sont nos frères et les vôtres, et vous devez désormais montrer pour les rivières la tendresse que vous montreriez pour un frère.
Nous considérerons donc votre offre d'acheter notre terre. Mais si nous décidons de l'accepter, j'y mettrai une condition : l'Homme Blanc devra traiter les bêtes de cette terre comme ses frères.

Je suis un sauvage et je ne connais pas d'autre façon de vivre. J'ai vu un millier de bisons pourrissant sur la prairie, abandonnés par l'homme blanc qui les avait abattus d'un train qui passait. Je suis un sauvage et ne comprends pas comment le cheval de fer fumant peut être plus important que le bison que nous ne tuons que pour subsister.

Qu'est-ce que l'homme sans les bêtes? Si toutes les bêtes disparaissaient, l'homme mourrait d'une grande solitude de l'esprit. Car ce qui arrive aux bêtes, arrive bientôt à l'homme. Toutes choses se tiennent Vous devez apprendre à vos enfants que le sol qu'ils foulent est fait des cendres de nos aïeux. Pour qu'ils respectent la terre, dites à vos enfants qu'elle est enrichie par les vies de notre race. Enseignez à vos enfants ce que nous avons enseigné aux nôtres, que la terre est notre Mère.



Tout ce qui arrive à la Terre, arrive aux fils de la Terre. Si les hommes crachent sur le sol, ils crachent sur eux-mêmes. Nous savons au moins ceci : la Terre n'appartient pas à l'homme, l'homme appartient à la terre. Cela, nous le savons. Toutes choses se tiennent comme le sang qui unit une même famille.

Toutes choses se tiennent. Tout ce qui arrive à la terre, arrive aux fils de la terre. Ce n'est pas l'homme qui a tissé la trame de la vie : il en est seulement un fil. Tout ce qu'il fait à la trame, il le fait à lui-même. Même l'homme blanc, dont le Dieu se promène et parle avec lui comme deux amis ensemble, ne peut être dispensé de la destinée commune.


Après tout, nous sommes peut-être frères. Nous verrons bien. II y a une chose que nous savons, et que l'Homme Blanc découvrira peut-être un jour, c'est que notre Dieu est le même Dieu. Il se peut que vous pensiez maintenant le posséder comme vous voulez posséder notre terre, mais vous ne pouvez pas. Il est le Dieu de l'homme, et sa pitié est égale pour l'Homme Rouge et le Blanc. Cette terre Lui est précieuse, et nuire à la terre, c'est accabler de mépris son créateur. Les blancs aussi disparaîtront ; Peut-être plus tôt que toutes les autres tribus. Contaminez votre lit, et vous suffoquerez une nuit dans vos propres détritus. Mais en mourant vous brillerez avec éclat, ardents de la force du Dieu qui vous a amenés jusqu'à cette terre et qui pour quelque dessein particulier ,vous a fait dominer cette terre et l'Homme Rouge. Cette destinée est un mystère pour nous, car nous ne comprenons pas lorsque les bisons sont tous massacrés, les chevaux sauvages domptés, les coins secrets de la forêt chargés du fumet de beaucoup d'hommes et la vue des collines en pleines fleurs ternies par des fils qui parlent. Où est le hallier ? Disparu. Où est l'aigle ? Disparu.

La fin de la vie et le début de la survivance.

Gardez en mémoire le souvenir de ce pays, tel qu'il est au moment où vous le prenez. Et de toutes vos forces, de toute votre pensée, de tout votre coeur, préservez-le pour vos enfants, et aimez-le comme Dieu nous aime tous.

Ainsi donc, nous allons considérer votre offre d'acheter notre terre. Et si nous acceptons, ce sera pour être bien sûr de recevoir la « Réserve » que vous nous avez promise.

Là peut-être, nous pourrons finir les brèves journées qui nous restent à vivre selon nos désirs. Et lorsque le dernier « Homme Rouge » aura disparu de cette terre, et que son souvenir ne sera plus que l'ombre d'un nuage glissant sur la prairie, ces rives et ces forêts abriteront encore les esprits de mon peuple. Car ils aiment cette terre comme le nouveau-né aime le battement du coeur de sa mère. Ainsi, si nous vous vendons notre terre, aimez-la comme nous l'avons aimée.

Prenez soin d'elle comme nous en avons pris soin.

Nous savons une chose: notre Dieu est le même Dieu.
Il aime cette Terre. L'Homme Blanc lui-même ne peut pas échapper à la destinée commune." 

" Peut-être sommes-nous tous frères. Nous verrons ! "

2012,blancs,fusion des races et des reiligions,pensée unique,démocratie mondiale,dictature démocratique
PAROLES DU CHEF INDIEN SEATTLE
texte extrait de "Pieds nus sur la Terre Sacrée".

 

2012,blancs,fusion des races et des reiligions,pensée unique,démocratie mondiale,dictature démocratique

Pardonnons nous les uns les autres et refaisons ce Monde !

Gloria 2012 !

De l'Homme ... Aux Humains ... Aux Planétaires !

 

-Sorry-

Pardon pour la Planète, Pardon entre les peuples et les races qui l'habitent, pour les guerres fratricides ,pour les combats d'idées, stratégiques, financières, religieuses , pardon pour le profit à outrance , pour l'exploitation de l'homme par l'homme, jamais les femmes n'auraient fait ça !  Pardon pour la vision dictatoriale et pernicieuse  du pouvoir, pour ce choix si facile, de ne plus aimer le travail bien fait au profit de la productivité massive et de la médiocrité normée, Pardon pour le respect qu'on a perdu... Pardon pour tous ceux qui ont baissé les bras et n'ont donc plus été à la hauteur de la situation ... 

Pardon pour ce Mauvais Esprit Général qui veut maintenant tout diriger.

 

Merci de participer à cette Cyber-Action d'Éveil des Consciences

en vous inscrivant sur la neswletter du Blog.e.Book " Blanc de Blanc "

 

2012,blancs,fusion des races et des reiligions,pensée unique,démocratie mondiale,dictature démocratique

- Pardonnons-nous les uns les autres !

Que vous soyez Athée ou Croyant, ce livre vous concerne .

 

Ebook écrit par Nay Zayga (N.Z.Y.G.)  31 Janvier 2012

"Blanc de Blanc, dans l'Espoir d'une Paix Mondiale" Essai de Philosophie-Politique

N.Z.Y.G.


Suite